Faune & Nature

Animaux et végétation de Kambaku

wildlife-nature_tierwelt_1
Content_Impala
Content_Straussenfamilie
Content_Gnu

La faune de Kambaku

La réserve de Kambaku est l’habitat de nombreux animaux et plantes d’Afrique australe. Presque toutes les espèces d’antilopes africaines vivent ici : impala, gnou, eland… ainsi que l’animal emblématique de la Namibie : l’oryx. Elles partagent le bush et la savane arborée avec girafes et zèbres, phacochères et porcs-épics, oryctéropes et autres petits mammifères. Léopards, et guépards et autres chats sauvages, hyènes, chacals et otocyons assurent le contrôle des populations de proies. Kambaku compte aussi de nombreux reptiles, comme les caméléons, gekkos, iguanes et serpents, mais aussi des autruches, aigles et vautours, tisserins et d’innombrables oiseaux chanteurs ainsi qu’un grand nombre d’insectes (dont des scorpions et des araignées, mais aussi de très charmants individus comme des papillons, des libellules et des mantes religieuses).

Des Big Five, les animaux d’Afrique les plus redoutés des chasseurs, seuls les léopards sont chez eux à Kambaku. Il vous est ainsi possible de découvrir notre réserve seul, en VTT ou à pied. Dans le Parc national d’Etosha, à seulement 2 heures de route, nous partons avec vous à la recherche des lions, éléphants et rhinocéros. Vous trouverez des buffles à proximité immédiate du Waterberg ainsi qu’en Namibie, dans la bande de Caprivi.

La vegetation de Kambaku

La végétation de Kambaku est marquée par les buissons et les arbres. Ce que nous appelons affectueusement savane, est en topologie de la végétation une savane arbustive à la frontière entre la zone de climat aride et la zone tropicale. A la saison des pluies, lorsque c’est l’hiver en Europe, des averses souvent violentes peuvent survenir et font fleurir et verdir Kambaku. Une période importante pour les animaux, qui souvent ne trouvent suffisamment de nourriture pour leurs petits qu’à ce moment-là. L’hiver en Namibie, comme l’été en Europe, il fait sec. Kambaku revêt alors la teinte jaune-rouge typique de l’Afrique.

Sous nos latitudes, la sécheresse et la chaleur entraînent aussi des incendies dans le bush. La plupart sont contrôlés et ne menacent pas sérieusement la réserve de Kambaku. En réalité, sous contrôle, ils sont importants pour l’écosystème : Arbres et buissons meurent, les parties mortes des plantes brûlent et le sol s’enrichit en nutriments importants. Ce processus favorise surtout la croissance des herbes, la base de la nourriture de nombreux animaux de la savane. Afin de prévenir les incendies incontrôlés et de réduire le risque d’incendie dans le secteur de nos hébergements et surfaces exploitées, des élagueurs professionnels éclaircissent régulièrement les sous-bois à Kambaku.

Content_Stimmung
Content_Termitenhuegel
Content_Daemmerung
Content_Sonnenuntergang